Echanges avec la SNSM de Sète

Par delphine, 2 juin, 2022

Le TKC s'est rapproché de la SNSM de Sète (Société Nationale de Sauvetage en Mer)

Cette rencontre nous a permis d'échanger sur les systèmes de largage des kites, la dangerosité des lignes de kite et des foils, la récupération des riders en détresse, la pratique du downwind en foil...

Et pour d'expliquer le fonctionnement de leur association et le déroulement des interventions avec Si un rider est en perdition en mer, il faut immédiatement alerter le CROSS (Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage), en appelant le 196. Le CROSS déclenchera alors les secours auprès de la SNSM et des sapeurs-pompiers.A la nuit tombée, ils témoignent de l'énorme différence pour retrouver un rider s'il est équipé d'une flash light.

Leur "canot tout temps" : le plus gros navire de la flotte, il doit pouvoir sortir même dans des conditions météorologiques très difficiles pour effectuer des opérations de sauvetage : il est insubmersible et autoredressable.

On vous a facilité la vie en vous sélectionnant un modèle qui est pratique à mettre sur un gilet ou un casque : www.thaukite.com/boutique/lampe-flash

Autre élément également obligatoire, le marquage du matériel avec le nom et le numéro de tél qui permet aux sauveteurs d'appeler en cas de récupération de matériel en mer, pour s'assurer que la personne n'est pas elle aussi en perdition. (Le club met à disposition des étiquettes de marquage de la FFVL, on est vraiment très sympa).

Inversement, si vous perdez votre matos, pensez à appeler le CROSS pour prévenir que vous êtes rentré sain et sauf. Ca leur est arrivé de chercher pendant des heures, avec de nombreux moyens déployés, une personne qui en fait était rentrée chez elle !Enfin, à partir de 300 m du rivage, pour votre sécurité la réglementation impose aussi de porter en permanence une aide à la flottabilité d'une capacité minimale de 50 N ( = combinaison intégrale, ou shorty + impact veste) . Cela vous protégera également de l'hypothermie si vous vous retrouvez pendant des heures à la dérive.

Dans les bonnes pratiques à retenir également :

  • avoir un coupe ligne
  • penser à prévenir quelqu'un avant d'aller rider et en rentrant
  • si vous faites pas mal de downwind, investir dans une montre qui permette d'appeler des secours (ex. www.dial.snsm.org )
  • rester sur votre planche si elle flotte ou avec votre aile pour qu'ils puissent plus facilement vous repérer

Ridez safe !

snsm